2) Arkas Ouranos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 15:00

La navette fini par atterrir sur une place plutôt large proche du bâtiment en étoile. Là, Ouranos pouvait constater quelque chose de presque irréel. Les bâtiments...C'était comme s'ils étaient dans une matière étrange. A moins que c'était dans la manière de les tailler ? Il avait peine a croire que cet ouvrage avait au moins 10000 ans...Et pourtant force était de constater que cela devait être le cas car la ville était totalement inerte. Pas un chat dans la rue au point que l'ambiance était pesante. Encore plus alors que le soleil était dans sa phase descendante. Il ferrait nuit noir d'ici quelques heures.

Le Capitaine sortit et regarda autour de lui. Tout aussi surpris que l'archéologue qui n'en revenait pas. La taille des immeubles les faisaient se sentir minuscule et leur beauté les mettaient tout aussi mal à l'aise. Tout paraissait si...neuf. Jesolo ne tarda pas a frissonner et s'agita

''Ok va falloir s'agiter. L'endroit parait inhabité, le trafic radio est mort mais ça veut pas dire que nous sommes seul. On va pas prendre de risque inutile pour le moment alors la priorité c'est de trouver un abri pour la nuit. On ira explorer demain matin. Caporal, prenez qui vous voulez avec vous et allez nous trouver une piaule pour la nuit. Si vous trouvez de la nourriture ça serait encore mieux, on n'aura pas assez de ration pour tenir un mois''
avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 15:07

Ouranos fut surprit d'entendre le Capitaine suivre sa suggestion, d'habitude les supérieurs avaient la fâcheuse tendance de suivre leur propre instinct malgré tout, ce qui le fit sourire. Son choix s'était porté sur cette île pour des raisons qu'il jugeait évidentes et pragmatiques, une planète crainte des anciens devait forcément abriter des technologie très évoluées, qu'elles soient offensives ou défensives, dans tout les cas, susciter la méfiance des anciens au point où ceux-ci n'y installèrent aucune porte signifiait aussi que cette planète était loin d'être primitive et sans dangers. De plus, Arkas était certain que au vu de son aspect lointain, cette île en faisait une sorte de centre de commandement, et donc avant d'explorer quoi que ce soit il était plus prudent de vérifier sur cette masse de métal si danger il y avait.

Au bout de quelques minutes, et après que le Capitaine eu donné ses instructions, l'espion alla s'asseoir et boucler ses harnais de sécurité, le transporteur allait entamer sa descente vers la planète, tout à coup, Ouranos ne se rappela plus si elle avait un nom, il ne se souvenait pas avoir entendu qui que ce soit en faire mention.

"Dites moi Capitaine, cette planète, a-t'elle un nom ?"

La descente fut agitée, l'entrée dans l'atmosphère crispa quelque peu le groupe, malgré les habitudes, cette phase donnait toujours quelques sueurs. Mais le résultat fut sans égal, la vue de l'océan fut stupéfiante, les reflets de l'astre de ce système étaient splendides, irréels presque. Le vaisseau effectua quelques manœuvres de reconnaissance en hauteur avant de capter l'île en question, elle semblait encore plus grande que de l'espace, gigantesque même.

L'architecture, les matériaux, la démesure, tout était impressionnant, quels genre de bâtisseurs étaient ils pour avoir su construire ou poser cette énormité en plein océan. Et ce fut une fois au sol que l'ampleur de cette oeuvre prit ses réelles proportions, gigantesque n'était même plus un terme suffisant pour qualifier tout ceci. Il leur faudrait plusieurs vies entières pour explorer la totalité des infrastructures.

La configuration du site confirma une partie des suppositions de l'espion, cela ressemblait bien à un ensemble de bâtiments technologiques, scientifiques ou militaires, les deux peut être, cela devait être encore vérifier. L'équipe s'était posée non loin de l'édifice central en forme d'étoile, probablement le cœur des activités en ces lieux, le design était stupéfiant, surtout s'il avait 10.000 ans au moins, et les matériaux vu de plus près intriguaient, difficile de savoir s'ils étaient en métal ou en alliage, ni même s'ils étaient d'origine minérale. Leurs états ne laissait en rien supposer que c'était si ancien, tout était trop neuf à leur goût. Ils étaient les témoins de quelques chose de totalement nouveau, les vestiges d'une civilisation hautement avancée, et certainement très évoluée.

Il y régnait un calme troublant, seul la brise du vent vibrait à leur oreilles, ce silence devant l'immensité des lieux était lourd à supporter. La voix du Capitaine fit du bien à entendre, cela comblait ce vide inquiétant. Le soleil descendent allait les pousser à agir pour cette nuit, dans un endroit où ne régnait pour l'instant que des inconnues.

"Bien Capitaine"

Ouranos se tourna vers Black Jack et le désigna pour l'accompagner, une première visite des lieux histoire de trouver où crécher et de quoi grailler... avec de la chance. L'espion repartit quelques secondes vers le transporteur y prendre son sac à dos et son fusil longue portée, vérifia son holster dissimulant un Beretta, les lames à la ceinture et à la cheville ainsi que les quelques grenades.

"Black Jack, assurez vous d'être équiper correctement, ces lieux on bon sembler vide cela ne signifie pas qu'ils sont inhabités, si des êtres intelligents n'y sont plus une faune locale peut très bien s'y abriter. Restons sur nos garde en permanence, vous couvrirez mes arrières, je prends la tête, capiche ?"

Puis il se tourna vers son supérieur.

"Laissez nous une heure, contact radio tout les quart d'heure"

L'espion activa son oreillette et invita son équipier à faire de même, puis ils prirent la direction des bâtiments les plus proches. Au fur et à mesure de leur progression le rues désertes donnaient à la ville un aspect fantomatique, effrayant presque, s'attendant à tout moment voir surgir quelque chose. La plupart des structures étaient fermées par des portes immenses et d'apparence solides, les ouvertures faite d'une matière proche du verre semblaient bien être des fenêtres, le temps les avaient rendues opaques, couvertes d'une épaisse couche de poussière, les rues elles même étaient remplies de terre, de sable et divers débris déplacés par les vents.

En approchant prudemment d'une des portes Ouranos remarqua que celles-ci étaient électriques ou toute autre forme d'énergie, sans surprise, juste la crainte de ne pas en trouver une d'ouverte, ce qui les obligerait à chercher la source d'énergie et de trouver le moyen de l'activer, il espéra que non, pas pour cette nuit du moins. Il regarda sa montre et constata qu'un quart d'heure venait déjà de filer, il appuya sur le communicateur.

[Radio] "Capitaine, ici Ouranos, rien à signaler pour l'instant, la majorité des bâtiments sont fermés par des portes alimentées d'énergie, les fenêtres sont d'une épaisseur qui me semble difficile à briser comme ça, à première vue du moins, nous continuons. terminé." [/Over]

Arkas remarqua un escalier qui menait sur une plateforme surélevée, de quoi offrir une meilleure position d'observation, la nuit n'allait pas tarder à tomber. Il désigna l'endroit à son équipier et le somma de le suivre. En montant les marches ils constatèrent qu'il s'agissait d'un espace de stationnement où gisaient des véhicules étranges, à peine plus grand qu'une grosse voiture terrestre, rien de semblable à ce qu'ils avaient vu jusqu'ici sur les autres mondes. Ces engins ne possédaient aucune roues, aucun élément de stabilisation au sol, ce qui indiquaient qu'ils devaient probablement voler ou tout simplement flotter, en regardant de plus près on pouvait observer des cylindres ressemblant étrangement à des mini réacteurs, ceux-ci étaient dans une position verticale et semblaient êtres fixés sur la carlingue par des sortes de rotules mobiles. La plupart des véhicules en possédaient deux, les plus gros étaient équipés de quatre de ces moteurs. Les habitacles étaient translucides malgré la saleté qui les recouvraient, on distinguait plus ou moins l'intérieur, deux à quatre places selon la taille, des sièges, et une console de commande remplies de leviers et de cadrans.

Impressionnant, et surtout excitant, la sensation plus grandement à l'espion, il finit par se détourner des engins et chercha un point d'observation, il trouva une colonne de métal haute de trois mètres, les anfractuosités laissées par on ne sait quel impact lui permit de s'y hisser. Une fois en haut, il s'agenouilla, épaula son fusil et plongea le regard dans la lunette auto-réglable, il scruta la seconde rue perpendiculaire à celle qu'ils venaient d'emprunter, et là, il trouva une ouverture propice, l'un des bâtiments avait sa porte bloquée en mode ouverture. "Bingo"

Il signala sa découverte à Black Jack, redescendit de son perchoir et le binôme reprit sa marche. A une dizaine de mètres de l'ouverture Arkas se plaqua contre le mur et fut imité par son équipier. Les oreilles à l'affût du moindre bruit, il se glissa le long du mur lentement, jusqu'à l'entrée, il se pencha rapidement et jeta un œil rapide, rien, la calme total, il vit au sol un débris, le ramassa et le balança à l'intérieur attendant une quelconque réaction, toujours rien. D'un geste de la main il indiqua à son partenaire qu'il s’apprêtait à entrer et comptait sur sa couverture.

L'intérieur était sombre, trop sombre, la lumière déclinante ne parvenait pas jusqu'aux limites de la pièce, Ouranos remit rapidement son fusil à l'épaule et sortit son Beretta ainsi que sa torche, pressant le bouton d'allumage. Le faisceau mis au jour un ensemble d'armoire d'origine et à l'utilité inconnues, les lieux étaient totalement vide, ils firent le tour consciencieusement afin de sécuriser la zone, aucune autre porte, ça fera l'affaire pour cette nuit.

[Radio] " Capitaine, hôtel de nuit trouvé et sécurisé, nous passerons la nuit à l'abri, du moins espérons le, position, 1.300 mètre de la votre, nord nord est. Sur le chemin vous verrez également une plateforme avec quelques véhicules qui devraient vous plaire." [/Over]


En attendant Ouranos fit le tour de la pièce plusieurs fois histoire de chercher de quoi barricader l'endroit pour la nuit.
avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 15:37

Ouranos devait rapidement se rendre compte…La ville était propre. De la saleté, on pouvait toujours en trouver ici et là mais cela restait rare. A croire que quelqu’un devait faire le ménage, assez bizarre pour une planète qui n’avait officiellement aucun nom. Et plus étonnant encore, la ville était sous tension. Comment le savait il ? Simplement parce qu’en arrivant près de la porte qu’il avait identifié comme ouverte, une petite lumière clignotait. Ce qui n’était pas grand-chose car quand il fut devant la porte, le hall du bâtiment ne tarda pas à s’illuminer malgré la nuit qui tombait.

Un bruit lourd de mécanisme l’obligea à relever la tête. D’énormes panneaux qu’il n’avait pas encore remarqués venaient s’encastrer lentement dans des orifices prévus dans les murs. On aurait presque dit des panneaux solaires revenant à leurs emplacements initiaux. Mais des lumières en ville, il n’y avait que le bâtiment dans lequel il s’apprêtait à rentrer qui en émettait.

Un dernier regard sur la ville…


[Il n’a pas encore remarqué. Il voit mais ne relève pas ce qui manque. Ce qu’il devrait y avoir et qu’il ne retrouve pas. Il est pragmatique. Peut être un peu trop pour comprendre.]




…avant de regarder ce qu’il y avait dans ce hall. La pièce était d’un blanc virginal qui s’étalait à perte de vue, pas le moindre gramme de poussière et toujours cette matière étrange donnant l’impression que tout venait d’être inauguré hier. Même les meubles semblaient taillés d’une seule pièce, ne donnant aucune aspérité, aucune imperfection à croire qu’ils surgissaient simplement du sol à l’image d’une fleur. Il n’y avait aucun ornement, aucune indication, pas le moindre signe d’une écriture.

‘‘Je vais faire une reconnaissance rapide en attendant les autres Caporal’’

Black Jack prit son arme et avança doucement jusqu’à la frontière de la porte. Il donna un rapide coup d’œil sur le plafond, à gauche puis à droite. Aucun signe de piège en vue ce qui n’eut pas le don de calmer le stress du soldat qui avança d’un pas puis un second et enfin un dernier. Il était dans le hall et son regard ne cessait de s’agiter à la recherche de quelque chose.

‘‘Ça n’a pas l’air bien dange….’’

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Un cercle se dessina autour de chaque pied et un écran holographique apparut. Sur l’écran on pouvait voir la photo du première classe tirant une tête impayable suivit d’une série de symbole sans queue ni tête ressemblant à rien de connu. La photo du première classe clignota et bientôt le blanc virginal fut remplacé par l’image d’un hall d’immeuble on ne peut plus classique. Le première classe sourit.

‘‘C’est marrant, ca ressemble maintenant au hall de l’immeuble où j’étais ado.’’

L’écran laissa la place à une sorte de plan indiquant le chemin pour accéder jusqu’à une chambre.

"Caporal, je crois qu’on vient de m’affecter une chambre. Enfin un appartement…Un truc dans ce goût-là. Bordel ce truc est rudement bien conçu.’’

Il tenta de poser son doigt sur l’écran et ne tarda pas à le traverser. Il pesta et retenta l’expérience plusieurs fois avant de comprendre qu’il n’avait qu’à le laisser au-dessus de la zone qu’il désirait. Une lumière jaillit à ses pieds semblant lui indiquer le chemin.

‘‘Bon, c’est assez simple. J’ai vu beaucoup de type d’écriture au SGC, ça ressemble pas à de l’ancien, ni à des runes Asgards et encore moins à du Goa’uld de près ou de loin. ’’

Il passa la main sur l’écran qui disparut. Mais la lumière à ses pieds continuaient d’émettre. C’est ce moment que choisit Jesolo et le reste de l’équipe pour apparaitre. Ce dernier ne manqua pas d’apostropher son subordonné.

‘‘Bordel, vous pouvez pas vous en empêcher…J’espère que vous allez pas ameuter tout le quartier avec vos pitreries.

Vous inquiétez pas Captain, ça nous souhaite juste la bienvenue. Ca change pas mal de toutes les conneries auxquelles on est habitué, non ?

Vous savez black jack, je suis content que ce soit vous qui soyez entré dans ce hall…On peut pas dire que cela aurait été une grosse perte si la reine rouge vous transformais en petit dés façon apéricube. Finissez ce que vous avez commencé et grimpez dans les étages puis revenez faire un rapport’’


Bien sûr, Jesolo avait dit cela avec humour. Il ne s’agissait en rien d’une remontrance et le soldat grimpa rapidement dans un ascenseur. Il se passa de longues minutes pendant lesquelles le soleil commençait à décliner sur l’océan lui donnant l’impression d’être en feu. Black Jack ne tarda pas a revenir, sourire aux lèvres.

‘‘Chef, c’est la meilleure mission qu’on m’ait jamais confié. C’est un putain de 4 étoiles dernier cri, c’est un appartement avec une chambre, un salon gigantesque, un balcon, ce qui ressemble à une cuisine sauf que tout est vide. Pas la moindre trace de bouffe. Par contre un truc qui est marrant c’est que le lit semble avoir été fait récemment. Quand je suis arrivé, tout c’est activé : Lumière, chauffage au sol…Bon sang il y a même un genre de télé. Un écran est apparu de nulle part et il c’est câblé directement sur la chaine météo ou un truc du genre. C’est juste génial cet endroit.

Ok du calme. Ça change pas que nous sommes en mission alors on va tous prendre une chambre et on va tous prendre un tour de garde. Allez en avant’’


L’équipe pénétra dans le Hall et comme d’ordinaire, des cercles apparurent au niveau des pieds. Des écrans apparurent près de chacun des hommes. Ouranos constata qu’effectivement cela ne ressemblait à rien qu’il avait pu voir sur terre ou ailleurs. C’était des idéogrammes très détaillés, presque technique, étudiés…Soutenue ? Il se voyait mal écrire des notes à la va vite avec un truc pareil.

"Attendez, c’est pas comme d’habitude Capitaine.’’

Effectivement, la fiche du soldat commença a se modifier. La chambre qui apparaissait sur le plan changea de couleur tandis que toutes les photos clignotaient. Jesolo sentit la nervosité le gagner tout comme Black Jack et Sandman. Tout trois empoignant leurs armes. Ce fut l’archéologue qui posa une main sur le fusil d’assaut du capitaine pour lui faire signe de le baisser.

‘‘Non au contraire, cela fonctionne normalement. Mieux que cela, il optimise la situation regardez’’

En effet, l’écran afficha une vaste chambre au dernier étage. Plus qu’une chambre, cela ressemblait sur le plan à un appartement terrasse. Les six écrans se fondirent en un seul plus grand, fusionnant les photos qui s’affichèrent sur l’appartement. Le technicien toucha l’écran holographique déclenchant le guidage lumineux et prit la parole.

‘‘Ok Capitaine, ce truc vient de se rendre compte qu’on était tous ensemble et qu’on préfèrerait être tous ensemble plutôt que séparé.

C’est possible ?

Une IA pourrait le faire mais je pense pas que cet écran en possède. Peut être l’immeuble mais dans ce cas pourquoi elle ne s’exprime pas ? Je crois que c’est juste un programme très élaboré, une petite merveille mais je serais incapable de vous dire comment ça marche. Ils ont certainement prit leurs temps pour concevoir ce truc et je donnerais cher pour savoir comment le programme récupère les données.’’


L’équipe suivit donc le marquage lumineux pour arriver devant une sorte d’ascenseur qui se mit immédiatement en marche. La cage de verre leurs permit de profiter du couché de soleil sur l’océan et laissa la noirceur obscurcir l’horizon. Du fait de la faible luminosité, Ouranos eut tout le loisir d’observer au dessus de lui la voute étoilé comme jamais. Un spectacle magnifique…Jusqu’à ce que l’ascenseur s’arrête. Ce qu’on pouvait appeler une porte s’évapora rapidement pour laisser apparaitre un magnifique appartement.

Lui aussi propre, spacieux presque un loft à l’ameublement moderne. Plusieurs canapés autour d’une grande table basse…6 chambres dont les lits étaient déjà fait…Cela ne sentait pas le renfermé et tout y était agréable. En se baissant, on pouvait constater que le chauffage venait du sol. L’archéologue tiqua le premier.

‘‘Attendez, c’est moi où l’aménagement a été optimisé aussi. On dirait que tout a été pensé pour préserver l’énergie et la chaleur. J’ai beau tendre l’oreille, je n’entend pas l’océan.’’

Il traversa la pièce en courant pour se jeter vers l’un des murs de l’autre côté qui n’était rien de moins qu’une verrière donnant vue sur l’océan et une partie de la ville. Le capitaine acquiesça.

‘‘Ok les gars, prenez vos quartiers pour la nuit. On reparle dans une heure’’



Ce qui va ce passer à partir d’ici :

Les placards et l’espèce de frigo sont vides.

Dans ta chambre, le lit est fait. Ta fenêtre donne sur le bâtiment en étoile. Il y a quelques meubles du même acabit, tu peux décrire ce que tu veux. Par contre, pas de fleur, pas de décoration. Un placard pour mettre tes affaires mais tout est vide sinon.

Il y a bien un écran holographique qui s’affiche sur une chaine Météo…Le technicien s’amuse dessus essayant diverses choses. Il va se passer quelque chose que je te décrirais si tu intervient avec le technicien.

Jesolo discute avec le Sergent. La conversation parait importante, je t’en donnerais le contenu si tu t’en rapproche.

L’archéologue est encore à la verrière. Il semble avoir trouvé un cadre et il est dans tout ses états. On dirait que le monde vient de s’écrouler.

Le soldat est dans la salle de bain. Il y a de l’eau chaude et chose étrange, il y a de quoi se laver. Tu peux prendre un bain.

Tu ne pourras discuter qu’avec deux personnes avant que le Capitaine ne décide que tout le monde aille au lit.
avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 15:42

Tout semblait finalement indiquer que cette ville n'était pas si déserte que cela, la propreté des lieux, l'entretient visible de l'immeuble, jusqu'à ce qu'une sorte de programme informatique fasse son apparition via un interface holographique. Ouranos en fut stupéfait, en observant les indications et la manière de fonctionner de cette... intelligence artificielle ? On pouvait facilement dire que rien de ce qu'ils connaissaient ne ressemblait à cela. Cette IA avait conscience de leur présence, ou bien était ce des individus derrière tout ça et qu'ils n'osaient pas encore se montrer, préférant avoir une meilleure idée de leurs intentions, peut importait pour l'instant, le fait était que l'IA leur proposait un logement adapté, comme si elle connaissait les besoins du moment. Elle fit même mieux, elle comprit que les arrivants étaient un groupe et fini par suggérer un espace suffisant, et en prime elle indiquait même le chemin, tout simplement incroyable, chacun ici connaissait des terriens prêt à tout pour contrôler ce type d'IA.

La langue utilisée leur était par contre inconnue, et Black Jack semblait s'amuser comme un gosse découvrant son nouveau jouet de Noël, le Capitaine le réprimanda gentiment, fasciné qu'il était lui aussi par la situation. Le rapport de l'étage n'en fut pas moins surprenant, tout avait été préparer pour eux, et les meubles semblaient vides, on se serait cru dans un hôtel, ce qui inquiéta quelque peu Arkas, trop facile, un confort immédiat et ce dès leur arrivée, sa méfiance prit le dessus, et ne douta pas un instant qu'il en allait de même pour le Capitaine.

L'équipe embarqua dans l'ascenseur qui se mit à grimper progressivement, Ouranos en profita pour observer au travers de la baie vitrée, sons sens de l'observation n'en fut pas déçu, il pu non seulement admirer le paysage baigné dans la rougeur du couché de soleil mais il pu également observer une petite partie de la cité éclairée par les derniers rayons de soleil. Ils arrivèrent à l'étage qui leur avait été assigné, l'appartement était d'un luxe bien pensé, design, pragmatique et surtout très joli, Arkas se dirigea vers l'une des chambre et déposa son matériel sur le lit, il garda néanmoins son Beratta sur lui, juste au cas où, il se sentait mal à l'aise, et n'aurait su dire pourquoi si ce n'était que tout cela lui paraissait trop généreux pour des étrangers fraîchement débarqués.

Ouranos sortit dans le séjour rejoindre ses équipiers, il vit Fujimoto pianoter l'interface, Jesolo et Parker discutaient, il chercha du regard le professeur et le vit derrière la verrière, celui ci avait visiblement trouvé quelque chose, en s'approchant, Arkas remarqua que quelque chose n'allait pas, l'archéologue semblait dans tout ses états.

"Professeur, y a t'il un problème ?"

avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 15:44

L’archéologue était sur une toute autre planète…Littéralement et métaphoriquement parlant. Il ne réalisa pas immédiatement qu’il n’était plus seul. Cela aurait pu donner lieu à de la surprise mais étrangement, ce que le Caporal vit dans les yeux de cet homme était à mille lieux de ça. Un mélange étrange d’hébètement, de joie, de crainte qui le laissait très loin des considérations pragmatiques de logement.

‘‘Ah…C’est juste que…’’

‘‘Je suis pas professeur, je suis docteur. Pour vous c’est comme si vous confondiez un colonel et un général. Je ferais un bien piètre enseignant…Quand j’étais à Yales, mon professeur avait à peine mon âge. C’était à la fois le meilleur et le pire de toute l’université. Je serais bien incapable de faire ce qu’il a fait.’’

Il regarda au loin un moment et fit quelque pas sur la terrasse, venant s’accouder à une barrière. Il resta silencieux un moment, hésitant.

‘‘Avant qu’on parte, quelqu’un…disons une personne que je connais depuis longtemps…m’a dit ce que je risquais de découvrir ici. Trois choses : Le désespoir, le destin et peut être…Peut être un avenir.’’

Il lui tendit le cadre.

‘’Qu’est ce que vous voyez ?’’



Ouranos fut surprit par la question, il prit le cadre et le regarda attentivement, ne sachant pas trop comment l'interpréter. " J'y vois une photo familiale, dans un endroit qui était le leur, pardonnez ma vision de choses mais j'avoue avoir un peu de mal à décrire cette photo dans toute sa profondeur, qu'est ce qui vous suggère le désespoir" Il était vrai que les visages sur la photo ne souriait pas, mais de là à exprimer du désespoir, Arkas était quelque peu décontenancé.


L'archéologue s'accouda à la rambarde

"La question n'est pas celle de leur expression ou de ce qu'ils peuvent ressentir. Vous regardez dans le détail quand vous avez besoin d'une vision d'ensemble. Oubliez tout ce que vous pensez savoir. Regardez cet endroit, souvenez vous de la flotte et après ça, regardez cette photo
"



Ouranos vida son esprit de tous les préceptes habituels et concentra son esprit sur les éléments depuis leur arrivée, cette flotte fantôme, cette planète interdite, ces lieux vide de vie mais encore habité par on ne sait quoi, puis reporta son attention sur la photo. Il remarqua le regard de l'homme, un regard qui donnait l'impression de savoir, de connaitre la vérité qu'ils ignoraient, pour l'instant, alors il reporta son attention sur l'archéologue.

"Cet homme savait n'est ce pas, un évènement se préparait, et nous avons été témoins des conséquences en arrivant ici. Quelque chose s'est produit, et ce quelque chose à vider cette planète de ses habitants"



L'archéologue éclata de rire. Bien malgré lui. Ce fut une réaction aussi brève qu'incontrôlable qu'il réprima rapidement. Il semblait éprouver une joie étrange comme s'il se rappelait de quelque chose.

"Ça je l'ignore mais je vois ce qui vous perturbe. Je vais vous donner un conseil, dans mon métier, il faut avoir plusieurs niveaux de lecture. Ce qui a causé la perte de cette flotte est peut être la même chose qui a causé la perte de cette planète en effet"

Il haussa les épaules

"Mais ce n'est pas le sujet ici. Il y a autre chose...Il c'est passé autre chose ici. Parce que ce que je vois ici, c'est un homme et une petite fille. Ce que je vois autour de moi ne ressemble en rien à ce qu'on connait des anciens. Ils n'ont même pas de porte."

Il regarda les étoiles

"Et pour couronner le tout, nous avons une flotte de Unas...Alors dite moi Caporal, pourquoi est ce qu'on retrouve des humains sur cette putain de planète alors que Râ n'a pas encore découvert la terre ?
"



Cette remarque laissa l'espion sans voix, il n'avait pas pensé les choses sous cet angle, l'archéologue avait soulevé une question plus que pertinente. Arkas se mit à réfléchir de manière structurelle, en prenant en compte les éléments de son interlocuteur.

" Plusieurs questions se posent dans mon esprit, est-on absolument sur que les premiers humains viennent de la terre ? Pour les Unas... peut être que cette planète abritait quelque chose ou quelqu'un que les Goa'ulds convoitaient ? "



L'archéologue éprouva une douce chaleur. Il resta pensif mais fini par sourire. Il comprenait certainement mieux ce que pouvait ressentir son ancien professeur. L'homme qui avait définitivement changé sa vie.

"Les premiers humains viennent d'ailleurs. Ils viennent d'une autre galaxie, les Alterans. Lors du grand schisme, ils ont fuient les Oris pour ne pas avoir à les affronter. Ceux qu'on appelle les anciens sont venus sur terre...Et ils ont lancés le programme seconde humanité pour comprendre leurs propres évolutions. Une expérience qui devait leur faire comprendre leurs propres pulsions et vers quoi ils évolueraient."

Il continua de scruter les étoiles

"Quand ils ont disparut, les Goa'ulds et leurs premiers hôtes les Unas ont pillés les ruines des anciens. Râ a même fini par déclarer la guerre aux Asgards et c'est lors d'une grande défaite qu'il est revenu par ici...Et qu'il a découvert la terre. La grande diaspora de l'humanité qui peupla la galaxie"

"Alors quelle chance pour que des humains parviennent jusqu'ici ? Evolue d'une forme de vie primitive jusqu'à donner des humains tels que nous ? Sur une planète connue des anciens qu'ils ont décidés d'interdire ? Vous croyez vraiment au hasard ?"



Ouranos emmagasina les informations avec intérêt, malgré le fait qu'il avait lu les éléments concernant ces détails il n'en connaissait pas encore la totalité, aussi écouta t'il attentivement De La Croix. "Je ne crois jamais aux hasards, chaque chose en provoque une autre et crée un enchainement d'évènements liés, c'est ce que je pense, mais... cette planète sans porte... signifie que les premiers sont arrivés par voie spatiale, ou par une technologie de téléportation semblable à celle des Asgards. Cette planète pouvait elle être un lieu de refuge au départ ? Ou un en endroit destiné à des recherches ? Pouvons nous liés cette planète aux Anciens ? Ou à un groupe ayant suivi une autre voie ?" Tant de questions une fois de plus, Ouranos senti clairement que cet endroit allaient aller de surprises en surprises.

Arkas pensa a une toute autre théorie tout aussi extraordinaire... au point où ils en étaient... " Cette planète peut elle être artificielle ?"



Shawn fit un signe de tête négatif

"La planète est lié aux anciens c'est une certitude. Quand les anciens ont créés le réseau de porte des étoiles, ils ont envoyés une flotte de vaisseau éclaireur qui les ont déposés sur des mondes ayant des conditions de vie idéales. Des cartes spatiales dans des cristaux...Et vous savez quoi ? C'est l'un de ces cristaux que les Unas ont découvert. Une voie qu'ils pensaient mener vers les mondes Asgards"

Il prit une large inspiration pour apprécier l'air marin.

"Mais le vaisseau n'a pas déposé de porte sur ce monde. Il a suivi un programme qui s'appelle Diversité. Le mot était inscrit dans le cristal. Il n'a pas déposé de porte parce qu'une autre programmation lui a dis d'IGNORER ce monde. Ce qu'est diversité je ne sais pas même si je crois savoir...Et je pense que c'est ce vaisseau éclaireur qui a déposé la vie sur cette planète"


"C'est pour ça que lorsque je vois cette photo...J'y vois du désespoir. C'est pour ça aussi que cette planète est certainement la plus importante de la galaxie. La plus importante pour toute l'humanité. Et dans le même temps, elle me terrifie"


Il soupira

"Je peux comprendre pourquoi les anciens ont décidés d'oublier ce monde puis de le cacher"



A ces mots Ouranos se laissa entrainer dans une multitude de pensées, il était clair que cette planète avait un grand secret à leur livrer, et ils étaient là pour le découvrir. L'espion était ravi d'avoir De La Croix à leur côté.

" Vous savez quoi, je pense que l'on va laisser nos tergiversations suivre leur cours, et dès demain on commencera l'exploration de ce site, je reste persuadé que l'on va trouver les premiers éléments qui vont nous mettre sur la voie, en cherchant cet endroit j'ai remarqué quelques bâtiments ayant l'allure de centre de recherche, leur taille et leur configuration ne laissent aucun doute. On commencera donc par là, qu'en pensez vous ?"


Ouranos éprouva une profonde sympathie pour l'archéologue, confronté à une énigme qu’il jugeait de la plus grande importance.

L'archéologue eut un sourire énigmatique

"Vous pensez de nouveau comme un soldat. Technologie, Armement...Mais croyez moi quand je vous dis que ce n'est certainement pas là bas que ce trouve le plus grand trésor de cette planète"


Il se dirigea vers la verrière

"N'oubliez pas d'avoir plusieurs niveaux de lecture. De regarder les choses d'un tout autre point de vue...Je sais ce que je dois chercher, mais vous...Savez vous ce que vous désirez le plus ?"

Il fini par rentrer définitivement dans l'appartement pour rejoindre sa chambre



Arkas resta pensif face aux derniers mots de l'archéologue, il voulu répondre mais n'en eu pas le temps, De La Croix quitta la terrasse pour se diriger vers l'appartement. Aussi resta t'il encore quelques instants, intriguer qu'il était par la remarque. De quel genre de trésor pouvait-il parler, Immortalité ? Ascension ? Source de vie ? Autant de suppositions qui resteraient sans réponse pour ce soir. Il aurait voulu lui dire qu'il ne pensait pas à une quelconque technologie, son job d'espion commençait toujours par une collecte d'information... oui... ce sont bien des informations dont ils avaient le plus besoin dans un premier temps, quoi qu'en pensait De La Croix. Il fini par entrer également à l'intérieur... la brise du soir commençait à se faire trop fraîche.


Ouranos s’approcha donc des deux soldats en grande discussion. Cela allait même au-delà de cela vu qu’une carte holographique diffusait une douce lumière bleutée montrant la ville qui ressemblait vraiment à une ile. La topographie était plus complexe qu’à première vue, Ouranos ne reconnaissait pas tous ce qu’il avait sous les yeux. Le capitaine regardait la carte tandis que le sergent continuait son exposé.

‘’…Et là aussi vous voyez ? Je suis pas architecte mais j’ai fais sauter assez de bâtiment pour savoir que cela ressemble à des usines de ce côté.
- Donc en plus du centre d’expérimentation…Ca ne tient pas debout, pourquoi ils mettraient tout ça au même endroit ? C’est pas un centre d’expérimentation. On dirait une ville de la dernière chance.
- Je sais pas mais regardez ici. Ce bâtiment là est nettement plus à l’écart des autres et la structure est beaucoup plus renforcée…Beaucoup trop petit pour être utile alors c’est forcement que le reste doit se trouver en sous sol.
- Avec la structure en étoile, ca en fait du boul…’’


Le Capitaine remarqua la présence du Caporal.

‘’Caporal ? Quelque chose ne va pas ?’’



Ouranos s'approcha du Caporal et avant même de s'adresser à lui celui-ci prit les devant, alors dans les règles de l'armée Arkas se tint droit.

"Caporal. Disons que certains détails m'intrigue à dire vrai. Cet endroit semble vide sans l'être, aucun être vivant semble t'il, du moins de prime abord. Mais l'état des lieux et cet accueil trop généreux me laisse perplexe, vous l'aurez remarqué aussi n'est ce pas ? Pourrais-je recommander la plus grande prudence pour cette nuit et ne pas se laisser séduire par ce luxe et ce confort. Je me porte volontaire pour le premier quart de veille Caporal. Une dernière chose, que pensez-vous de tout cela si je puis me permettre ?"



Le Capitaine regarda son Sergent du coin de l'œil.

"Je ne pense pas que nous courons le moindre danger pour le moment. Nous en discutions avec le Sergent"

Il donna un petit coup en arrière sur la carte qui afficha l'île

"Il n'y a rien pour la protéger, elle n'a pas été conçue comme une forteresse et il n'y a pas non plus de flotte a proximité. Quand le chasseur a fait le tour d'horizon, il n'a vu aucune épave ou quoique ce soit ressemblant à des défenses. Au delà de ce point, il n'y a pas non plus d'ancrage rocheux...Cette île est donc parfaitement artificielle."


"Ce qui signifie qu'il a fallut beaucoup de ressource pour la construire. Le genre de chose qu'on ne peut faire qu'en temps de paix et a ce qu'on a vu, les gens du coin ne s'attendaient pas a être attaqué...Le sergent ici présent n'a vu aucun signe de combat"

Il pointa du doigt plusieurs points

"Ici vous avez ce qui ressemble à de grandes usines, mais aussi des laboratoires...Et ce centre là ressemble à pas grand chose mais le sergent pense qu'il se passe un truc en souterrain. Et puis nous avons le bâtiment en étoile"


Il haussa les épaules

"Ce que je pense pour le moment, c'est qu'il y a une possibilité pour que cet endroit soit la dernière réalisation du peuple qui vivait ici. Construit dans un but spécifique et qu'il va nous falloir du temps pour faire une reconnaissance potable. Il va falloir définir les objectifs précisément et ne pas trop aller dans le détail...Beaucoup de photos et de longs rapports a écrire nous attendent"



Arkas écouta attentivement l'exposé de la situation du Capitaine, celui-ci semblait déjà cerner la situation dans un ensemble qui a priori tenait la route. Ce qui amena Ouranos a faire le lien avec le carnage du vaisseau, et ce tatouage... qui étrangement semblait avoir eu un impact sur les passagers. Cette planète avait elle subi une attaque du même genre ? Probablement.
Ouranos observa les détails de la carte que lui montrait le Capitaine, et en effet, cette île ne ressemblait en rien à un site destiné à la défense ni même à l'attaque.

"Alors si ces gens possédaient les ressources et la technologie nécessaire pour bâtir leurs cités comment ont il pu ne pas faire le poids ? Je pense à ce qu'on a vu dans le vaisseau, croyez vous que les agresseurs avaient une arme contre laquelle ils n'ont pu rien faire ?"

Intriguant et étrange, Ouranos ne tenait plus, et il allait devoir attendre demain pour commencer l'exploration et en espérant qu'ils parviendraient à découvrir réponses à tant de questions.



Le Capitaine et le Sergent se regardèrent un moment. Ce fut Jesolo qui rompit le contact et son expression en disait long. Il ne savait pas ce qui avait pu causer un carnage à l'échelle planétaire et il n'était pas certain de vouloir en savoir plus.

"Ces gens étaient peut être des scientifiques et des pacifistes. L'éternelle histoire entre la lance et le bouclier...Le bouclier du coin n'était peut être pas suffisant"

Le sergent eut une légère réaction. Il hésita un moment puis se lança au final.

"Ils n'ont peut être pas été attaqués. Peut être une expérience qui a mal tournée ? Les Unas ont mit les pieds dans le plat et se sont mangé un virus ou une autre saloperie dans les dents ?"

Le Capitaine tiqua et regarda de nouveau la carte de la ville.

"Attendez...Je ne vois pas de cimetière.
- Peut être est ce qu'ils brulaient les morts ?"



Ouranos ne fut pas convaincu de certains de ces arguments, notamment ceux des scientifiques pacifistes, et n’hésita pas à en faire part.

« La théorie des pacifistes possède une faille, à mon sens Capitaine, ces gens possédaient des ressources, des technologies très avancées et un savoir incommensurable, et forcément ce statut attire la convoitise, et je doute qu’ils ignoraient un détail d’une telle importance, des défenses ils devraient en avoir, je pense qu’on ne les a pas encore vu ou reconnu. Par contre un virus dont ils ont perdu le contrôle… même si cela me semble difficile à penser pour un tel peuple, c’est possible, si c’est le cas nous aurions tout de même dû voir des corps, même quelques uns. Et puis nous n’avons vu aucun signe de déploiement quelconque ni dispositif qui laisserait croire à une fuite d’un virus. »

« Je ne cherche pas à être pessimiste Capitaine, mais j’ai vu pas mal de choses qu’aucune âme n’aurait du voir, et c’était sur terre, ici nous sommes littéralement dans un autre monde, et donc les règles sont différentes également, alors j’essaie de penser différemment. »




Jesolo fut stupéfait de constater l’absence de cimetière, Ouranos en fut surpris également.

« Leur culte était peut être différents, leur nature également, qui sait ? »

Le Capitaine interrogea son Sergent d'un regard. Ce dernier haussa les épaules.

"En fait, j'ai pas trouvé le moindre symbole...Même pas un panneau pour indiquer la présence d'un truc en particulier. Alors un truc qui ressemble a une église ou un temple"

Le Capitaine se gratta le menton.

"Les Unas n'étaient pas là depuis longtemps alors. Ils sont certainement restés que peu de temps sans quoi le coin ne ressemblerait pas à ça.
- Ptet même que les gens du coin n'étaient plus là depuis longtemps ?
- Oui...Enfin."


Il se tourna vers le Caporal

"Quelque chose a rajouter ?"



"Non Capitaine, je pense que nous spéculons plus que nous résolvons, nous en saurons un peu plus demain. "

Ouranos n'avait plus rien à ajouter pour l'instant, aussi attendit il que le Capitaine décide de la suite.



"Très bien, dans ce cas vous pouvez commencer la garde. Puis Black Jack, le sergent et enfin moi même. Vous pouvez disposer"

avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Aurora Weiver le Lun 6 Avr - 19:06

L’équipe d’Ouranos termina donc cette étude de la ville pour aller se reposer après une journée ayant apporté son lot de découverte. Beaucoup eurent du mal à trouver le sommeil et à vrai dire, Ouranos dut constater que l’archéologue n’avait pas fermé l’œil de la nuit. En effet la lumière sous sa porte indiquait fort tard dans la soirée qu’il était toujours éveillé et ce jusqu’à ce qu’Ouranos puisse aller dormir après son tour de garde.

Mais la garde en elle-même ?

Il n’y avait rien de particulier à constater. L’endroit était parfaitement calme et malgré la paranoïa galopante du Grec, il n’y avait aucun danger auparavant. L’absence de lune autour de la planète rendait la nuit parfaitement noire au point que cela pouvait être terrifiant. On imaginait trop facilement des ombres se déplacer, des bruits venant de nulle part…Mais au final, il n’y avait rien.

Aussi lorsque le matin se leva et que les membres se levèrent un à un, il ne manqua personne à l’appel même si beaucoup d’entre eux avaient des tronches de déterrés. Sauf l’archéologue qui semblait aller très bien. A croire qu’il était insomniaque. Le Capitaine s’étira, se disant que la journée risquait d’être longue quand il remarqua un écran qui s’allumait dans le salon. Il y avait le plan de la pièce et plusieurs petits bonhommes représentant les membres de l’équipe. Une file de mots incompréhensibles défilèrent, des éléments furent surlignés…Puis tout disparut pour laisser un écran montrant un panier sur le sol…Un panier remplit de fruit et quelques barres dans un emballage récent.

‘‘Ok c’est quoi ce délire’’

Le Capitaine prit son arme et ouvrit la porte. Regarda à droite, puis à gauche et s’empara du panier l’air dubitatif. Tout avait l’air comestible. Ce fut le sergent qui s’empara d’un fruit, le renifla, l’ouvrit avant de l’offrir au première classe qui se racla la gorge avant d’en avaler un morceau. Il le mâchonna avant de hocher la tête.

‘‘Sergent, je crois qu’on vient de nous offrir le petit dej. C’est pas amer, c’est plutôt sucré…Je pense pas que ce soit empoisonné.’’

Le sergent regarda dubitativement le panier et s’empara d’une barre dans son emballage. Il en extrait un petit bout d’une matière qu’il n’arrivait pas à identifier. Il se lança et mâchonna.

‘‘On dirait des céréales…Mais c’est pas le pire, c’est encore tiède. Ça vient d’être cuit quelque part’’

Le Capitaine se racla la gorge, il n’aimait pas vraiment la situation même si tout ceci s’avérait plutôt pratique.

‘‘Bon ok, on va bouger d’ici. Laissez votre barda ici, on va simplement faire un tour en ville pour découvrir ce qui ce passe. Aujourd’hui, on va essayer de visiter le centre en étoil…’’

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase…Un Chasseur X303 venait de passer devant la fenêtre dans un ronronnement d’enfer.
avatar
Aurora Weiver
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-diversity.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Arkas Ouranos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum